Constipation Occasionnelle

Hygiène de vie et alimentation

Bien que désagréable, la constipation occasionnelle n’est pas dangereuse pour la santé. Parfois, il suffit de modifier son hygiène de vie et son alimentation pour améliorer son transit.

Voici quelques conseils:

Quand consulter ?

Il est essentiel de se poser les bonnes questions pour savoir s’il est nécessaire de consulter un médecin rapidement ou pas.

En cas :

  • de constipation liée à un changement de votre quotidien : voyage, alimentation, stress…

Modifiez votre hygiène de vie et prenez
éventuellement des médicaments en automédication

En cas :

  • de constipation récente et d’emblée importante à plus de 50 ans
  • sang dans les selles (rectorragie)
  • d’atteinte d’une maladie chronique du colon (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique)
  • d’atteinte d’une maladie chronique autre (maladie rénale chronique, diabète, Parkinson, etc.)
  • de grossesse ou d’allaitement en cours
  • de symptômes associés tels que douleurs abdominales qui ne passent pas, présence de glaires dans les selles, épisodes de diarrhée
  • d’alternance entre constipation ou diarrhées
  • de constipation soudaine sans raison apparente et aucune amélioration avec une meilleure hygiène de vie
  • perte de poids
  • prise de médicaments qui favorisent la constipation

Consultez un médecin dans les jours qui viennent

En cas :

  • de constipation, fièvre et forte douleur au ventre

Consultez un médecin dans la journée

En cas :

  • de vomissements, douleurs abdominales et impossibilité d’émettre des gaz

Contactez immédiatement les urgences (15)

Référence : http://www.ameli.fr/assure/sante/themes/constipation-adulte/bons-reflexes – consulté le 16/10/2018

Constipation occasionnelle
de l’adulte